Sélectionner une page

⚠️🆘 ‪Le port de Marseille doit ouvrir son port au bateau de sauvetage‬ affrété par les ONG SOS MEDITERRANEE et Doctors Without Borders/ Médecins Sans Frontières (MSF) et arrêter de fermer les yeux et de laisser toutes ces personnes mourir en mer.

Notre ville a une tradition d’accueil, de partage, d’ouverture et peut montrer l’exemple à toute l’Europe en matière d’humanité.

On parle de quelques milliers de personnes. Des hommes, des femmes et des enfants sauvés de la pire des morts en mer. Il faut coopérer avec d’autres villes, territoires et pays pour les accueillir dans de bonnes conditions. Nous devons faire notre part, on ne peut plus laisser personne mourir en Méditerranée ou de l’autre côté aux mains des réseaux, criminels et passeurs.

Ouvrir le port de Marseille aux bateaux de sauvetages, à leur équipage dont la bravoure devrait être mieux récompensée, aux personnes sauvées d’une mort certaine et qui fuient les guerres et la misère, c’est ce que tout candidat(e) ou liste réellement humaniste aux élections municipales devra défendre et mettre en œuvre.

S’il faut un contrôle de sécurité spécifique pour certaines de ces personnes et éliminer toute éventuelle menace terroriste, pourquoi pas. Mais il ne faut pas tomber dans la paranoïa collective. Les gens qui traversent la mer aspirent simplement à un avenir meilleur.

Le gouvernement et la préfecture pourraient refuser de coopérer, Marseille devra alors résister. Nous retrouveront la Marseille rebelle dont nous avons toutes et tous besoin.

En 2020, Marseille devra avoir une procédure et une structure d’accueil des bateaux de sauvetages.

Lire plus : https://www.liberation.fr/planete/2019/07/25/au-large-de-la-libye-la-pire-tragedie-de-cette-annee-en-mediterranee_1742089?

Photo By GgiaOwn work, CC BY-SA 4.0, Link

S'inscrire à la newsletter

Tenez-vous au courant des actualités politiques de Michèle Rubirola, Conseillère Départementale des Bouches-du-Rhône (EELV), et médecin de santé publique.

Inscription réussie, à bientôt!

Share This

Partager cet article